258 Vues
Enregistrer

Pléonasmes : définition, exemples et liste

Publié le 01/08/2016 (m.à.j* le 18/10/2022)
13 commentaires

Un pléonasme est le fait d’associer des termes qui ont la même signification. C’est un énoncé redondant. Ils peuvent être employés volontairement : ils forment alors des figures de style. Ce ne sont pas des fautes, mais ils peuvent alourdir la langue.

 

Pléonasmes et mots de liaison

L’association de ces mots de liaison forme une redondance.

  • Ainsi, c’est pourquoi
  • Ainsi donc
  • Ainsi par exemple
  • Car, en effet
  • Comme, par exemple
  • Donc, par conséquent
  • Mais, pourtant
  • Moi, personnellement, je
  • Puis, ensuite
  • Voire même…(cas particuliers)

Exemples :

✗ J’aime les gâteaux, comme par exemple le cheesecake.

✔ J’aime les gâteaux, comme le cheesecake.

✔ J’aime les gâteaux, par exemple le cheesecake.

 

Pléonasmes et adverbes

Ils répètent le verbe :

Exemples :

✗ Je continue encore de le voir. 

✔ Je continue de le voir. 

✔ Je le vois encore. 

 

Exemples amusants 

  • Achever complètement : ce qu’on achève est déjà complètement terminé.
  • Applaudir à deux mains : il reste difficile de faire du bruit en claquant sa main dans l’air.
  • Prévoir à l’avance : le préfixe « pré-» indique déjà quelque chose fait à l’avance.

Mais encore : Descendre en bas et Monter en haut, Redemander de nouveau, Marcher à pied… Exemples :

✗ Il avait prévu à l’avance l’échec de cette entreprise. 

✔ Il avait prévu l’échec de cette entreprise. 

 

Pléonasmes et adjectifs

On utilise ces pléonasmes tous les jours :

  • Une double alternative : lorsqu’on est face à une alternative, c’est que l’on doit faire un choix, et il y a donc déjà deux possibilités qui s’offrent à nous.

Il existe une double alternative pour expliquer ce phénomène : la faiblesse de la croissance économique a diminué l’attrait pour les nouvelles usines, au moment où les technologies disruptives dans lesquelles les investisseurs voulaient mettre de l’argent ne nécessitaient pas beaucoup d’investissements.

Lopinion.fr

  • La conjoncture actuelle :

En ce dernier mois de l’année, les consommateurs ont affiché une plus grande confiance à la fois dans la conjoncture actuelle (+3,9 points) et dans la situation économique des mois à venir (+1,6 point).

Lefigaro.fr

  • Un index alphabétique 

Outre cette approche thématique, un index alphabétique (par mots-clés) permet de trouver rapidement les expressions françaises.

Letemps.ch

Exemples :

✗ La conjoncture actuelle est plutôt mauvaise. 

✔ La conjoncture est mauvaise. 

✔ La situation actuelle est mauvaise. 

 

Pléonasmes : les verbes et conjugaisons

Ces verbes se suffisent parfois à eux-mêmes :

  • Un extrait tiré de : extraire quelque chose de quelque part signifie précisément qu’on le tire de quelque part.

Extrait de l’émission « Complément d’enquête », jeudi 14 novembre sur France 2 à 22h50.

Franceinfotv.fr

  • Nous pourrions peut-être : le conditionnel indique déjà l’incertitude.

Exemples :

✗ Nous pourrions peut-être l’aider. 

✔ Nous pourrions l’aider. 

✔ Nous pouvons peut-être l’aider. 

 

Locutions pléonastiques

  • Collaborer ensemble : le préfixe « co- » signifie précisément « ensemble ».

S’ils se connaissent depuis longtemps et ont souvent collaboré ensembleThe Way She Dies est le premier spectacle écrit par Tiago Rodrigues pour la compagnie flamande tg STAN, embrassant une question commune : qu’en est-il de la puissance de la fiction ?

Franceculture.fr

  • S’entraider à plusieurs : « Entre » indique déjà que l’on s’y met à plusieurs pour y arriver.
  • Comparer entre eux :

Carmen Fought et Karen Eisenhauer ont comparé entre eux les films Disney qui mettent en scène des princesses.

Slate.fr

Mais encore : se concerter ensemble, se cotiser à plusieurs…

Exemples :

✗ Il faut comparer entre elles ces deux phrases. 

✔ Il faut comparer ces deux phrases. 

✔ Il faut analyser entre elles ces deux phrases.

 

En anglais

En anglais, pléonasme se dit pleonasmQuelques exemples : wet rain, cold snow, tuna fish, dry desert, cash money, etc.

He was a man, take him for all in all, I shall not look upon his like again. »

Dans cet extrait de Hamlet, Shakespeare répète volontairement le mot « man » après « he ». C’est un effet de style, car on se doute bien en anglais que lorsque l’on parle de « he », on parle d’un homme (les animaux sont désignés par « it »).  

 

À lire

Pour rédiger cet article, nous nous sommes inspirés du livre de Sylvie Dumon-Josset, les 1001 secrets de la langue française (Prat éditions, collection Point 2, 2010).