519 Vues
Enregistrer

Votre et vôtre : quelle différence ? 📚

Publié le 19/03/2018
7 commentaires

Des homophones

« Votre » et « vôtre » sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière, mais n’ont pas le même sens, ce qui peut prêter à confusion. Seul un accent les distingue.

Votre : adjectif possessif

Adjectif possessif (il signale la possession de « vous »), il est suivi d’un nom (votre mère par exemple) ou d’un groupe nominal (votre nouvelle maison).

Astuce : dans une phrase, on peut remplacer « votre » pas « vos » pour être sûr d’employer la bonne forme. Exemples :

  • Votre enfant est gentil mais dissipé. 
    • Vos enfants sont gentils mais dissipés.
  • Prenez le temps de vous installer dans votre nouvel appartement !
    • Prenez le temps de vous installer dans vos nouveaux appartements !
  • Si vous voulez voir la nature belle et vierge comme une fiancée, allez là par un jour de printemps, si vous voulez calmer les plaies saignantes de votre cœur, revenez-y par les derniers jours de l’automne […] (Balzac, Le Lys dans la vallée)

À lire ici : comment accorder « ci-joint » ?

Vôtre : pronom possessif, nom ou adjectif

L’accent circonflexe de « vôtre » vient remplacer la lettre « s ». Ainsi, on écrivait autrefois « vostre ».

Comme pronom possessif

Pronom possessif (il remplace un nom). Il est alors précédé de « le », « la » ou « les » au pluriel (les vôtres). Exemples :

  • Notre morale et la vôtre
  • Notre plat est insipide alors que le vôtre est excellent !
  • Nos enfants sont moins sages que les vôtres
  • « Vous comprenez, prince, que je ne voudrais pas laisser une personnalité aussi éminente que la vôtre s’embarquer dans une partie perdue d’avance. […] » (Proust, À la recherche du temps perdu)

Comme nom

« Vôtre » peut aussi servir de nom lorsque l’on parle des proches, de la famille de quelqu’un, ou dans la locution « y mettre du vôtre ». Exemple : 

  • Cet homme est-il des vôtres ? 
  • Pour surmonter cette éprouve, vous devez y mettre du vôtre
  • « Pour moi, je ne dis pas que vous soyez des mauvaises gens. Mais il y en a déjà plusieurs des vôtres qui ont filé […] » (Barrès, La Colline inspiré)

Comme adjectif

« Vôtre » peut enfin être un adjectif. Exemple : « Grâce à vos braves soldats, cette terre sera vôtre avant la fin du mois. »

Mettre la phrase au pluriel permet de distinguer facilement votre et vôtre.