188 Vues
Enregistrer

Sans LIMITE ou LIMITES ? (orthographe) ✍️

Publié le 18/10/2022
0 commentaire

Orthographe

On écrit : « sans limite » ou « sans limites ». Les deux formes sont admises et les deux formes existent dans l’usage sans qu’il y ait de véritable différence entre elles. L’une veut dire « qui n’a pas de limites », l’autre « qui n’a pas de limite, qui n’a aucune limite ». Comment distinguer un amour « sans limite » d’un amour « sans limites » ?

Le pluriel est un peu plus courant dans les écrits (cf. Google Ngram, ou les résultats renvoyés par Gallica pour le singulier ici, pour le pluriel ici), sans pour autant dominer le singulier. La 9e édition du Dictionnaire de l’Académie française, le Larousse et le Robert relèvent toutefois la locution au pluriel uniquement. Le TLF relève les deux. Le singulier s’impose avec des compléments : sans limite de durée, de temps (la durée, le temps n’ont qu’une limite). Un nom lié au pluriel ou un singulier collectif appellent en général la locution au pluriel. On trouve au reste les deux formes chez les auteurs notables.

Exemples : 

  • L’influence de cette entreprise est sans limite, ce qui peut représenter un grand danger pour notre démocratie.
  • Des horizons sans limites s’offraient à la vue des explorateurs qui se posèrent pour la première fois sur cette planète.
  • Du moment que nous ne pouvons connaître presque rien, et du moment que tout est sans limites, quel est le reste ? (Maupassant, Lettre d’un fou)
  • Ils sont doués d’une mémoire sans limites, quoique aussi fragile que la fibre du papier. (Valéry, Propos sur l’intelligence)
  • La puissance de l’État doit être sans limite comme son droit, disent-ils […] (Tocqueville, L’Ancien Régime et la Révolution)
  • Il semblait soudain que le temps n’avait plus d’importance, tout ce temps où elle ne serait plus, puisqu’en cette minute elle existait, libre, sans limite (Beauvoir, Le Sang des autres)

Vous devez cliquer ici pour lire l’article : « beaucoup d’information(s) » : singulier ou pluriel ?