« Sous l’égide de » signifie : « sous la protection de », « sous l’autorité protectrice de » ;

Le terme « égide » peut être employé seul comme synonyme de « protection », « sauvegarde », mais cet emploi est plutôt rare aujourd’hui.

 

L’origine de l’expression « sous l’égide de »


L’égide est, selon les différents récits de la mythologie grecque, soit le bouclier (avec un tête de méduse) de la déesse grecque Athéna, soit sa cuirasse, façonnée par son père, le maître de l’univers, Zeus, avec la peau la nourrice de ce dernier, Amalthée, nymphe ou chèvre. On est bien protégé sous le bouclier d’Athéna. De là vient la métaphore.

« Égide » vient du grec aigis, αἰγίς, « peau de chèvre » ou plus spécifiquement, « bouclier en peau de chèvre », de aix, aigos, αἴξ, αἰγός, « chèvre ».

À lire en cliquant ici : quelle est l’origine de l’expression « toucher le pactole », elle aussi tirée de la mythologie grecque ?

 

Exemples


Les réfugiés, sous l’égide des forces de l’ONU, avaient quitté la zone de guerre.

 

– Vous avez à me parler plus confidentiellement ; ne craignez rien, nous sommes bien seuls. 
Je ne crains jamais rien, sous l’égide de ma conscience et sous la protection de mon roi, sire.

Dumas, Les Trois Mousquetaires

 

 

Elle n’eût pu supporter longtemps celui du baron. Voici que cet imprudent précipitait la catastrophe en ayant l’air de restreindre la place de la Patronne dans son propre petit clan. Déjà elle voyait Morel allant dans le monde, sans elle, sous l’égide du baron.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Tribune. Le centenaire de la proclamation le 1er septembre 1920, sous l’égide de la France, du Grand Liban, traçant une frontière, au sein de l’ex-Empire ottoman, entre un Etat syrien et un Etat libanais, ne risque pas de donner lieu à des festivités. 

Lemonde.fr

 

À lire

Catherine Salles, La Mythologie grecque et romaine

Dictionnaire historique de la langue française