« Suite à » ou « à la suite de » : la bonne forme

On écrit plutôt : à la suite de.

« À la suite de » permet d’évoquer la cause d’un événement. Cette locution est synonyme de « à cause de », « en réponse à », « par suite de », « après », « à cause de », etc. Elle peut aussi signifier « derrière ». 

 

Exemples avec « à la suite de »


suite a ou a la suite de

Les Noces de Psyché, Les Noces de Psyché, Edward Burne-Jones, 1895 (détail) | Wikimedia Commons

 

À la suite de votre intervention, une foule s’est levée et a quitté la salle. 

-> À cause de votre intervention, une foule s’est levée et a quitté la salle. 

À la suite de votre courrier daté du 15 janvier à l’attention de M.Martin.

-> En réponse à votre courrier daté du 15 janvier à l’attention de M.Martin.

Une longue procession de courtisans marchait à la suite du roi. 

-> Une longue procession de courtisans marchait derrière le roi. 

Etrangères à l’Amérique, arrivées à la suite des voiles de Colomb, ces conquérants pacifiques n’ont ravi à un nouveau monde de fleurs que des trésors dont les indigènes ignoraient l’usage ; elles ne se sont servi de ces trésors que pour enrichir le sol dont elles les avaient tirés.

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

-> ici synonyme de derrière ou après. 

 

À la suite de cette sortie, madame de Rênal était restée pâle et tremblante, et la promenade se termina sans que ni l’un ni l’autre pût trouver un prétexte pour renouer le dialogue. 

Stendhal, Le Rouge et le Noir

 

À la suite de quoi ce pauvre papa a prononcé tout un sermon les bras collés au corps et raté tous ses effets d’éloquence

Gide, Les Faux-monnayeurs

 

Suite à


« Suite à » est une abréviation de la locution « à la suite de », issue de la langue commerciale et administrative, dont l’emploi est considéré comme inélégant par l’Académie française. Toutefois, l’Office québécois de la langue française considère son emploi comme acceptable dans la correspondance commerciale et administrative, même s’il faudrait l’éviter dans la langue soignée.

On trouve une occurence de « suite à » chez Proust

M. de Guermantes ayant déclaré (suite aux asperges d’Elstir et à celles qui venaient d’être servies après le poulet financière) que les asperges vertes poussées à l’air […]

Toutefois, la forme « suite à » semble s’imposer dans l’usage.

Une enquête pour «recherche des causes de la mort» a été ouverte et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie suite à la mort d’un livreur de 42 ans, interpellé vendredi matin sur le quai Branly à Paris alors qu’il conduisait son scooter.

Liberation.fr

« Suite à » peut aussi signifier « tout de suite après » : 

Partez suite à votre repas !

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *