On écrit : « je soussigné ». On n’écrit pas « je sous signé », ni « je sousigné ». L’adjectif et participe passé « soussigné » est tiré du verbe  « soussigner », qui signifie « apposer sa signature au bas d’un acte juridique ». On s’engage juridiquement par sa signature en bas d’un tel acte. Cette formule est donc utilisée dans un contexte juridique et reste toujours très courante aujourd’hui. Le verbe « soussigner » n’est plus employé, sauf dans cette formule. On ne dit plus « je soussigne » ou « nous soussignons ». Ce verbe vient du latin subsignare, « inscrire au bas, offrir en garantie, engager sa parole ». La forme « sous-signé » n’existe plus non plus et il convient de l’éviter.

  • À savoir n°1 : « soussigné » doit être accordé en genre et nombre avec le pronom « je ». « Soussigné » qualifie en effet la personne qui met sa signature au bas d’un document.
  • À savoir n°2 : on ne doit pas placer la virgule après le pronom « je ». Des virgules doivent en revanche être placées entre le nom du signataire, la mention de sa qualité ou de son adresse.

 

Exemples : emplois de « je soussigné » pour une lettre

  • Par la présente, je soussigné, Pierre Martin, demeurant au 15 rue du Puits à Aurillac, autorise la société Lumières à filmer sur ma propriété. 
  • Je soussignée, Isabelle Gien, pédopsychiatre à l’hôpital Ambroise Paré, certifie avoir examiné Jean Paulin le 23 mai 2019. 
  • Nous soussignés, Madame Karine Marion et Monsieur Jacques Marion, déclarons sur l’honneur héberger Pierre Marion, né le 15 mars 1997 à Paris, à notre domicile situé au 3 rue de la Paix à Paris. 
  • Je soussigné, Monsieur Nicolas Partey, demeurant au 31 avenue Gambetta à Nantes, certifie avoir reçu en liquide la somme de trente mille euros 30 000 €, de la part de Madame Marie Domino. 

Exemple littéraire :

Je soussigné, qui me suis fait passer pour savant, et même pour homme d’esprit, ai lu ce manuscrit, que j’ai trouvé, malgré moi, curieux, amusant, moral, philosophique, digne de plaire à ceux mêmes qui haïssent les romans. (Voltaire, Zadig)

L’adjectif « soussigné » peut aussi servir à qualifier un nom placé avant dans la phrase. Exemples :

  • Les associations soussignées ont cassé le contrat. 
  • Le juge s’était adressé aux témoins soussignés pour les interroger. 

Il peut aussi être employé comme un nom. Exemples

  • Le soussigné atteste avoir respecté toutes les étapes de la procédure. 
  • Les soussignés reconnaissent avoir vendu ce bien à Joan Seymour au mois de mars 2016.