122 Vues
Enregistrer

Toute honte bue : définition & origine [expression]

Publié le 23/06/2021 (m.à.j* le 25/01/2023)
0 commentaire

Toute honte bue signifie : sans aucune honte, en se moquant du déshonneur qui peut provoquer une mauvaise action, en ne se souciant pas du mépris que peut causer une parole ou une action.

  • Ces types-là venaient toute honte bue dans notre café alors que l’on savait tous que c’était ceux qui nous avaient dénoncé auprès du fisc.
  • Cette analyste expliquait à la télévision, toute honte bue, que les pauvres étaient pauvres parce qu’ils n’avaient pas fait les efforts pour se sortir de leur misère.
  • Vous pensez bien qu’un garçon de son âge ne fiche pas le camp de chez lui sans avoir toute honte bue… (Gide, Les Faux-Monnayeurs)

Toute honte bue : origine de l’expression

Cette expression est liée à une autre formule, aujourd’hui sortie d’usage, « boire toute honte », qui signifiait « éprouver toutes sortes d’avanies » (cf. Dictionnaire historique de la langue française, on en trouve cependant peu d’occurrences anciennes).

Quand le présent, qui te fait frissonner, et que tu n’oses regarder en face, sera devenu le passé, une vieille histoire, un souvenir confus, ne pourrais-tu par hasard te renverser quelque soir sur ta chaise, dans un souper de débauchés, et raconter, le sourire sur les lèvres, ce que tu as vu les larmes aux yeux ? C’est ainsi qu’on boit toute honte, c’est ainsi qu’on marche ici-bas.

Musset, La Confession d’un enfant du siècle

La honte est ici à comprendre comme synonyme de déshonneur ou l’humiliation. La personne qui agit « toute honte bue » n’a plus peur du déshonneur car elle a déjà subi nombre de reproches et ne ressent plus rien. Cette expression semble apparaître au XVIIe siècle (elle se trouve chez La Fontaine), mais son emploi est rare. Il existait la variante « avoir toutes ses hontes bues ».

Cliquez ici pour lire : pourquoi dit-on « se faire un sang d’encre » ?