Un de ces quatre : orthographe & origine

On écrit : « un de ces quatre ».

Cette expression signifie : un de ces jours, dans un avenir proche mais incertain, on ne sait quand.

 

Un de ces quatre : origine de l’expression


Un de ces quatre est une ellipse (omission) de « un de ces quatre matins ».

Il est difficile d’expliquer le choix de quatre, qui est à la fois un chiffre faible qui dénote le petit nombre ( « de quatre sous »), qui permet de comprendre que l’événement arrivera bientôt, et un chiffre qui figure en même temps une grande quantité, comme l’attestent les expressions « comme quatre » (il mange comme quatre), « ne pas y aller par quatre chemin » ou « aux quatre coins du monde ». 

 

Voir ici : pourquoi dit-on « à la Saint-Glinglin » ?

 

Exemples


Quoiqu’il en soit, je n’oublie pas, moi qui suis dans la retraite, que Versailles n’est qu’à deux lieues d’ici. Ainsi ne vous étonnez pas, si un de ces quatre matins vous me voyez arriver chez vous en bonne compagnie, pou vous demander à diner. 

François de Chennevières, Les Loisirs de M. C***

 

— Oui, oui, au bout du fossé la culbute… La carte du Mexique à payer, les affaires de Rome qui s’embrouillent encore depuis Mentana, l’Allemagne qui va tomber sur nous un de ces quatre matins… Oui, oui, et ces imbéciles qui montent encore, pour culbuter de plus haut. Ah ! tout est bien fichu, vous verrez !

Zola, L’Argent

 

Je suis fascinée par Los Angeles. A cause de sa puissance cosmétique, de son climat enfantin (on n’a qu’à dire qu’il ferait beau tous les jours) et de son attente molle et sexy du Grand Tremblement de terre. A cause aussi de sa photogénie (pensez à Eggleston ou Shore) et de son imagerie romanesque (Didion ou Isherwood). C’est le strapontin du monde qui va un de ces quatre sombrer au fond du Pacifique.

Lemonde.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *