À fleur de peau signifie : très sensible, d’une sensibilité exacerbée.  Dire de quelqu’un qu’il est « à fleur de peau » signifie qu’il est nerveux, sensible, qu’il peut facilement être touché. Exemples : 

  • Il est très à fleur de peau depuis le début des examens et pleure pour un rien. Mieux vaut ne pas l’ennuyer pour rien !
  • Les habitants de cette région étaient à fleur de peau dès qu’il était question de leur culture, et pouvaient s’énerver rapidement lorsqu’on leur contestaient certains titres, mais restaient accueillants malgré ce caractère difficile.
  • Dans ce temps-là, la politique était à fleur de peau de tout. Le moindre coup faisait jaillir du sang dont on reconnaissait la couleur, à la première goutte. Le cri : « Ce sont les Chouans ! » partit de vingt côtés à la fois. (Barbey d’Aurevilly, Le Chevalier Des Touches)
  • Ces défis créent leur propre dynamique au cœur du système chinois : un nationalisme à fleur de peau qui semble prêt à se déverser quand l’occasion se présentera et dont la volatilité peut déséquilibrer toute une partie du monde. (Lemonde.fr)

Synonymes : être chatouilleux, hypersensible, hyperémotif, émotif, susceptible, sourcilleux, etc.

Anglaison edge, very sensitive, hypersensitive.

 

À fleur de peau : quelle est l’origine de l’expression ?

L’expression « à fleur de » signifiait « à la surface de quelque chose », la fleur désignant la superficie. À fleur de peau signifiait donc « superficiel », « à la surface de » ou « à la surface de la peau ». Ce sens de « fleur » vient peut-être d’une dérivation à partir de l’idée que la fleur est la meilleure partie d’une chose, ou la partie supérieure d’une chose. Dans la phrase suivante, Zola emploie cette locution dans son sens littéral : 

Le meurtrier s’approcha lentement du vitrage, comme attiré, ne pouvant détacher ses regards de sa victime. Il ne souffrait pas ; il éprouvait seulement un grand froid intérieur et de légers picotements à fleur de peau.

Zola, Thérèse Raquin

Cependant, ce sens littéral n’est plus très employé aujourd’hui, au profit du sens métaphorique qui domine désormais l’usage : lorsqu’une chose est à la surface de la peau, elle est à nu, elle est très sensible (on parle au reste métaphoriquement « d’une plaie, une blessure »).

Voir ici : d’où vient l’expression « soupe au lait » ?