Avoir les chevilles qui enflent : définition et origine

Avoir les chevilles qui enflent signifie : être vaniteux, manquer de modestie.

Synonymes : avoir la grosse tête, avoir le melon.

 

Avoir les chevilles qui enflent : origine de l’expression


L’explication donnée par Alain Rey et Sophie Chantreau (Dictionnaire d’expressions et locutions) est lacunaire : la cheville pourrait être une métonymie pour la tête. L’enflure symbolise le manque de modestie (la fable de La Fontaine dit que la grenouille voulait se faire plus grosse qu’un bœuf).

Jean Pruvost, dans une chronique pour Canal Académie, en plus de rappeler que « les chevilles qui enflent » est une gallicisme anatomique (une tournure typique à la langue française), présente une hypothèse sur l’origine de l’expression : elle pourrait venir de Louis XIV (règne de 1643 à 1715), qui aurait accordé le privilège à certains courtisans de pouvoir porter, comme lui, des talons rouges. Certains n’auraient pas hésité à élargir leurs chaussures pour rendre cet honneur plus visible. En outre, les talons étaient fixés à la chaussure par une cheville.

Cette hypothèse, pour plaisante qu’elle soit, ne semble peu vraisemblable. En effet, si l’on se fie à la base de données de Gallica, il n’y a pas d’occurence de l’expression avant la fin du XXe siècle dans les sources écrites. Le moteur Google Ngram (qui mesure la fréquence des occurrences d’un mot donné dans les sources imprimées) ne relève un décollage des mots-clés « chevilles qui enflent » qu’à partir du milieu des années 1980. L’expression était bien sûr employée avant à l’oral.

Voir ici : quelle est l’origine de l’expression « voir midi à sa porte » ?

 

Exemples


La lycéenne Flora Chenaud-Joffart, prix académique de l’Education.

Flora Chenaud-Joffart, lycéenne au lycée Ernest Hemingway de Nîmes en classe de première STD2A, a la tête bien sur les épaules et n’a surtout pas les chevilles qui enflent, elle qui est issue d’un des plus petits collèges du Gard, voire de l’Académie de Montpellier.

Midilibre.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *