« Entrain » ou « en train » : orthographe

« Entrain » et « en train » sont homophones : ces mots se prononcent de la même manière, mais ils n’ont pas le même sens.

 

Entrain


Ce nom signifie « bonne humeur », « vivacité », « gaieté », « enthousiasme », etc.

On retrouve souvent « entrain » sans déterminant, dans les formes « plein d’entrain », « manque d’entrain » ou « avoir de l’entrain ».

Selon l’Académie française, ce mot est une création de Stendhal (1783 – 1842).

 

Exemples :

Ces enfants étaient plein d’entrain.

-> Ces enfants étaient plein de gaieté

Fatigué et malade, Gérard manquait d’entrain au travail.

-> Fatigué et malade, Gérard manquait de vivacité au travail.

Lorsqu’ils sont inspirés, les écrivains ont de l’entrain à écrire.

-> Lorsqu’ils sont inspirés, les écrivains ont de l’enthousiasme à écrire.

 

On annonce pour le 31 décembre l’entrée solennelle de l’empereur François. Il n’aura aucun succès. Les Milanais ont fort peu d’entrain.

Stendhal, Rome, Naples, Florence

 

De ce poste élevé elle participait avec entrain à la conversation des fidèles et s’égayait de leurs « fumisteries », mais depuis l’accident qui était arrivé à sa mâchoire, elle avait renoncé à prendre la peine de pouffer effectivement et se livrait à la place à une mimique conventionnelle qui signifiait, sans fatigue ni risques pour elle, qu’elle riait aux larmes.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Voir ici : « emprunt » et « empreint », quelle différence ?

 

En train


en train entrain regle

Cette locution est employée pour exprimer une action qui se déroule, une action « en cours de réalisation« .

On trouve souvent la forme « être en train de« .

 

Exemples :  

Frustré d’avoir cassé son jouet, l’enfant était en train de pleurer. 

Il essayait de l’interrompre alors qu’elle était en train de réciter son discours. 

En train de devenir barons et comtes, les Jacobins ne parlaient que des horreurs de 1793, de la nécessité de châtier les prolétaires et de réprimer les excès de la populace. 

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

« En train » peut aussi signifier « être dans de bonnes dispositions ». 

Exemples

Je ne suis pas très en train ce soir. 

J’aurais dû, après Salammbô, me mettre immédiatement à Saint Antoine; j’étais en train, ce serait fini maintenant

Flaubert, Correspondance, cité par le TLFi

Voir ici : « les votre », ou « les vôtres » ?

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

1 réponse

  1. Nelly dit :

    Merci de ces explications, car je faisais souvent la faute. En effet, j’écrivais « entrain » de faire quelque chose car pour moi, je pensais que : « en train » en 2 mots était lorsque l’on était dans le train.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *