Le participe passé de devoir est écrit : est dû / a dû.

 

Pourquoi écrit-on le participe passé de devoir « dû » ?

Le participe passé du verbe « devoir », « dû », prend un accent circonflexeToutefois, l’accent circonflexe disparaît à a la voix passive féminine au singulier et au pluriel (due et dues) et à la voix passive masculine au pluriel (dus). Ce terme est aussi un nom qui désigne ce que l’on doit (le dû). L’Académie française rejette l’emploi de « dû à » au sens de « en raison de », mais cette tournure est très courante dans la langue de tous les jours. 

On écrit : « en bonne et due forme »

À lire ici : « je me permets » ou « je me permet » ?

 

Exemples :

  • Le montant dû s’élève à la somme incroyable de 300 euros !
  • Malgré mes efforts et ma vigilance, j’ai dû, en définitive, fermer mon compte courant.
  • Cette lettre de madame de Mortsauf, lumière qui brillait encore sur ma vie, et qui prouvait la manière dont la femme la plus vertueuse sait obéir au génie de la Française, en accusant une perpétuelle vigilance, une entente continuelle de toutes mes fortunes ; cette lettre a dû vous faire comprendre avec quel soin Henriette s’occupait de mes intérêts matériels, de mes relations politiques, de mes conquêtes morales, avec quelle ardeur elle embrassait ma vie par les endroits permis. (Balzac, Le Lys dans la vallée)
  • La haine des Capulet et des Montaigu n’était rien auprès des empêchements de tout genre qui ont été vaincus, des éliminations spéciales que la nature a dû faire subir aux hasards déjà peu communs qui amènent l’amour, avant qu’un ancien giletier, qui comptait partir sagement pour son bureau, titube, ébloui, devant un quinquagénaire bedonnant. (Proust, À la recherche du temps perdu)
  • À chaque être, plusieurs autres vies me semblaient dues. Ce monsieur ne sait ce qu’il fait : il est un ange. Cette famille est une nichée de chiens. Devant plusieurs hommes, je causai tout haut avec un moment d’une de leurs autres vies. — Ainsi, j’ai aimé un porc. (Rimbaud, Une Saison en enfer)
  • Le président sortant membre du parti au pouvoir Droit et justice (PiS), Andrzej Duda, est de fait le seul candidat à pouvoir mener une campagne en bonne et due forme, et à bénéficier d’une exposition médiatique suffisante en sa qualité de chef de l’Etat sur le « front » de la lutte contre l’épidémie.(Lemonde.fr)
  • Mon cœur aurait fait le reste. Les journaux parlaient souvent d’une dette qui était due à la société. Il fallait, selon eux, la payer. Mais cela ne parle pas à l’imagination.(Camus, L’Étranger)

Voir ici : « je me permets » ou « je me permet » ?