« Conjoncture » et « conjecture » : quelle différence ?

Conjoncture et conjecture sont des paronymes, c’est-à-dire des mots dont la ressemblance provoque de fréquentes confusions. Mais leurs sens sont très différents, même s’ils partagent la racine latine cum, c’est-à-dire « avec ».

 

Conjoncture : définition

La conjoncture est le contexte né de l’action d’un ensemble d’événements, la situation résultant de circonstances diverses.

Ce mot, rare au pluriel, sert surtout à parler de la situation économique et financière d’une entreprise, d’un pays ou du monde. Ainsi, on utilise souvent les locutions « conjoncture délicate », « conjoncture difficile » ou « conjoncture actuelle » pour décrire un contexte économique résultant d’événements de diverses origines (la démographie, la politique, la société, le climat, etc.). 

Exemple :

Le marché des biotechnologies bénéficie d’une conjoncture très favorable du fait du vieillissement de la population. 

 

L’adjectif de conjoncture conjoncturel

Étymologiquement, ce mot est lié à joindre (conjoindre). 

Je ne crois point que la nature
Se soit lié les mains, et nous les lie encor,
Jusqu’au point de marquer dans les cieux notre sort.
Il dépend d’une conjoncture
De lieux, de personnes, de temps ;
Non des conjonctions de tous ces charlatans.

La Fontaine, Fables, L’Horoscope

 

On trouve « conjoncture » dans une phrase magnifique de La Bruyère : 

Toute confiance est dangereuse, si elle n’est entière : il y a peu de conjonctures où il ne faille tout dire ou tout cacher. On a déjà trop dit de son secret à celui à qui l’on croit devoir en dérober une circonstance.

La Bruyère, Les Caractères, De la société et de la conversation 

 

Conjecture : définition

Une conjecture est une opinion fondée sur les apparences, une idée non vérifiée fondée sur des probabilités, une construction de l’esprit sur le passé, le présent ou l’avenir. Conjecturer veut dire construire intellectuellement une situation vraisemblable. Synonyme d’hypothèse, ou de supposition. 

Exemple

Les villageois ont multiplié les conjectures pour expliquer les récoltes catastrophiques de cette année. 

 

L’adjectif de conjecture est conjectural.

Ce terme est souvent employé de manière péjorative pour désigner une idée erronée, fondée sur l’opinion. Ainsi, on dit souvent « en être réduit à des conjectures », « hasarder des conjectures » ou « se perdre en conjectures », c’est-à-dire être perplexe, envisager de nombreuses hypothèses. Stendhal oppose les conjectures aux connaissances positives, c’est-à-dire celles qui se fondent sur les faits.

Fatigué de vaines conjectures, je revins aux connaissances positives, ressource assurée de toutes les fortunes.

Stendhal, Histoire de la peinture italienne

 

Hugo est plus mélioratif : 

Faire une conjecture, c’est pour la pensée une occupation saine. Le raisonnement est éveillé, la logique est appelée.

Hugo, Les Travailleurs de la mer

Étymologiquement, conjecture vient du latin « jeter ensemble », de cum, « avec, ensemble », et jacere, « jeter ».

En mathématique, une conjecture est une proposition que l’on pense juste mais que personne n’a pu démontrer ni réfuter.

 

Voir ici la différence entre chair, chaire, cher, chère. 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

2 réponses

  1. Marcellin dit :

    Merci pour votre site, sympa. J’adore les quiz.

  2. Uzan Paulette dit :

    très bonne définition………Ainsi : Plus de confusion!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *