Être dans le coaltar : définition & origine [expression]

Être dans le coaltar : être dans les vapes, ne rien comprendre à son état, être hébété.

On écrit plutôt « coaltar » que « coltar ».

 

Être dans le coaltar : origine de l’expression


L’expression renforce « être dans le cirage ». Le coaltar (dans l’anglais coal, « charbon », tar, « goudron ») est un goudron minéral extrait de la houille. Il servait à protéger le bois de l’humidité. Il est noir et visqueux, d’où l’idée d’être de ne rien voir, ne rien comprendre, être dans le brouillard.

L’expression date probablement du milieu du XXe siècle. Elle est toujours familière et rare dans les écrits.

 

Voir ici : pourquoi dit-on « payer en monnaie de singe » ?

 

Exemples


On rentrait au petit matin presque sourds, encore éblouis par les stroboscopes et le tourbillon des boules à facettes, se couchait tout habillés, se réveillait dans le coaltar, tentait de prendre une douche, toujours froide, avec le rachitique filet d’eau que voulait bien lâcher un pommeau rouillé à force de sécheresse.

Lorientlejour.fr

 

Le Rouillé : De quoi s’agit-il patron ?

San Antonio : Un gus accidenté est dans le coaltar depuis un certain temps, or il sait des choses que j’aimerais lui faire raconter.

Le Rouillé : Je vois. C’est un vrai coma ?

Dard, San-Antonio, Vol au-dessus d’un lit de cocu

 

Elle est dans le coaltar, tâtonne pour retrouver sa lampe, fouille dans son sac. Elle pose de nouveau sa main sur mon front : –C’est l’heure de ton comprimé, mec… Je les ingurgite avec un peu d’eau, et je ne peux plus attendre pour lui poser …

Carole Trébor, U4 Jules

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *