« Granit » ou « granite » : orthographe

« Granit » ou « granite » : orthographe 


« Granit » (sans « e ») comme « granite », introduits en français à partir de l’italien granito (dérivé du latin granum, grain) sont toutes deux des formes acceptées. 

Cependant, si « granit » est la forme la plus commune, et celle utilisée dans le commerce, « granite » (avec un « e ») est la forme utilisée par les scientifiques. 

Granit au sud, sable au nord ; ici des escarpements, là des dunes ; un plan incliné de prairies avec des ondulations de collines et des reliefs de roches ; pour frange à ce tapis vert froncé de plis, l’écume de l’océan ;

Hugo, Les Travailleurs de la mer

Le Dictionnaire de géologie (d’Alain Foucault, Jean-François Raoult, Bernard Platevoet et Fabrizio Cecca) définit le granit (sans « e ») comme une roche dure et grenue, à la composition minéralogique quelconque, utilisée notamment à des fins décoratives, comme le marbre. 

Le granite (avec un « e ») est un roche magmatique (roche solidifiée après le refroidissement du magma) plutonique (composée de cristaux), de teinte très claire (blanche, grise, rosée, etc.) composée à 90% de minéraux (roche, quartz, feldspath, et éventuellement micas, amphibole, pyroxène, etc.).

En juin 2005, le pilier Bonatti, une des parois emblématiques du massif du Mont-Blanc, s’est écroulé. En quelques secondes, 800 000 tonnes de granite se sont arrachés de la montagne.

Lemonde.fr

Le terme granit est par exemple utilisé pour désigner des roches qui ne sont pas du granite, comme le petit granit des Ardennes, qui est une roche calcaire.

Voir ici : quelle différence entre magma et lave ?

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *