« Ils se sont téléphoné » ou « téléphonés » ?

On écrit : ils se sont téléphoné. 

En règle générale, on accorde le participe passé lorsqu’il est associé à l’auxiliaire « être ». 

Mais dans le cas de l’accord du participe passé des verbes pronominaux, il peut arriver qu’il n’y ait pas accord. De là la confusion.

Dans le cas de « ils se sont téléphoné », il n’y a pas accord car le pronom réfléchi de la troisième personne « se » a le rôle d’un complément d’objet indirect (COI).

Pour rappel, un COI permet de répondre aux questions « à qui ? » ou « à quoi ? » s’applique un verbe. 

Pour savoir si « se » correspond à un COI, il suffit de changer l’auxiliaire « être » par l’auxiliaire « avoir »

Ils [se] sont téléphoné = ils ont téléphoné [à eux-mêmes]. 
Ils ont téléphoné à qui ? À eux-mêmes. 
Eux-mêmes, qui remplace « se », est un COI. « Se » est donc COI. 
Le participe passé « téléphoné » ne s’accorde pas. 

 

À lire ici : pourquoi dit-on « allô » au téléphone ?

 

Le cas est le même pour « ils se sont parlé » : 

Ils [se] sont parlé = ils ont parlé [à eux-mêmes]. 
Ils ont parlé à qui ? À eux-mêmes. 
« Se » est donc COI.
Le participe passé « parlé » ne s’accorde pas.

En revanche, on écrit bien « ils se sont appelés » : 

Ils [se] sont appelés = ils ont appelés [eux-mêmes]
Ils ont appelé qui ? Eux-mêmes. 
Eux-mêmes, qui remplace « si », n’est pas un COI, mais un COD (complément d’objet direct).
Or, selon la célèbre règle, lorsque le COD précède le participe passé, il y a accord. 

 

À lire ici : comment accorder « je soussigné » ?

 

Exemples avec « ils se sont téléphoné »


 

Apprenant que Le Point leur consacrait ce portrait à double face, ils se sont téléphoné, riant de concert.

Lepoint.fr

 

Ils se sont téléphoné à nouveau ? — Vers cinq heures. Lina Nahour a simplement annoncé l’heure de son départ, en ajoutant que son amie l’accompagnerait.

Simenon, Maigret et l’affaire Nahour

 

Elle est arrivée là-bas avant-hier. Ils se sont téléphoné deux fois, elle l’a bombardée de photos, de petits films, mais un peu moins que d’habitude.

Adrien Goetz, La Constellation de Varengeville

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *