252 Vues
Enregistrer

Malgré le fait que : est-ce correct ?

Publié le 24/11/2022
0 commentaire

« Malgré le fait que » est une locution correcte. Elle peut être suivie par le subjonctif ou l’indicatif.  Introduisant une concession, elle permet de remplacer « malgré que », locution rejetée par certaines autorités et par une partie des locuteurs (avec beaucoup de virulence) comme incorrecte, bien qu’elle ait été employée par nombre de grands écrivains. « Malgré le fait que » est une locution dont l’usage est très courant, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Il s’est grandement développé au XXe siècle, malgré la « lourdeur » qui lui est parfois reprochée (elle est même parfois qualifiée de « maladroite »). On peut au reste douter qu’elle soit perçue ainsi par la majorité des locuteurs, qui y voient plus probablement une façon élégante de s’exprimer. À défaut, on peut se rabattre sur les presque synonymes « bien que », « quoique » ou, pour être plus précieux, « nonobstant que ».

Exemples

  • Malgré le fait que cette institution ait interdit aux joueurs les messages politiques, certains ont bravé l’interdit pour porter des brassards indiquant leurs convictions.
  • Le directeur général a été remercié ce matin, malgré le fait que l’entreprise ait connu de très bons résultats ces derniers mois.
    • Le directeur général a été remercié ce matin, quoique l’entreprise ait connu de bons résultats ces derniers mois.
  • Je t’aime malgré le fait que tu m’aies insulté.
  • L’indice de fécondité de cette région est supérieur à celui de ses voisines, malgré le fait que les femmes y accouchent plus tard et que leur taux d’activité soit bien supérieur.
    • L’indice de fécondité de cette région est supérieur à celui de ses voisines, bien que les femmes y accouchent plus tard et que leur taux d’activité soit bien supérieur.
  • Mes deux témoins sont venus à la soirée, malgré que le fait qu’ils sont malades.
    • Mes deux témoins sont venus à la soirée, nonobstant qu’ils soient malades.