« Ostentatoire » et « ostensible » : quelle différence ?

« Ostentatoire » et « ostensible » sont des paronymes.

La prononciation de ces mots se ressemble, et leurs sens sont proches, ce qui peut prêter à confusion

 

Ostentatoire : définition


Dérivé de ostentation, du latin ostentatio, « action de montrer ostensiblement », « ostentation, étalage, parade », de ostendere,« tendre en avant », « présenter, exhiber, exposer, montrer ».

L’adjectif « ostentatoire » signifie : voyant, tapageur, étalé sans retenue, montré avec insistance, à propos de ce que l’on fait, de ce que l’on est, de ce qu’on possède, etc. ;

Cet adjectif a une nuance péjorative. Son usage est plus récent que celui d’ « ostensible » (cf. google ngram). Il a notamment été diffusé par Baudelaire.

Sans doute partage-t-il la conviction, quelque peu élémentaire, qui anime le peuple américain sur la mission primordiale qui incomberait aux États-Unis comme par décret de la Providence et sur la prépondérance qui leur reviendrait de droit. Mais la foi du Président n’est pas ostentatoire, ni sa manière intransigeante.

De Gaulle, Mémoires / À propos de Dwight Eisenhower

 

Dans ces groupes de chasseurs-pêcheurs, les gens de haut rang s’efforçaient de maintenir leur statut en faisant des dons ostentatoires et compétitifs.

Marc Augé, Jean-Paul Colleyn, L’Anthropologie

 

L’adverbe « ostentatoirement » n’est pas en usage. 

 

Ostensible : définition


Du latin ostensum avec le suffixe -ible, une variante de ostentum « tout ce qui sort de l’ordre habituel, et qu’on montre avec étonnement, prodige », de ostendere. 

L’adjectif « ostensible » signifie : 

1. qui est visible, que l’on peut constater, qui est apparent ;

Je ne dis point que les partis américains aient toujours pour but ostensible ni même pour but caché de faire prévaloir l’aristocratie ou la démocratie dans le pays

Tocqueville, De la démocratie en Amérique

 

[…] on a matérialisé la pensée pour la mieux fixer, pour la rendre moins fugace, plus près de nous, ostensible, presque palpable.

Huysmans, La Cathédrale

 

2. que l’on ne cherche pas à cacher, qui n’est pas dissimulé.

Je froisse et déchire avec un mépris ostensible la lettre, cause de l’entrevue, et prends un congé que je crois définitif.

Segalen, René Leys

En France, le législateur a interdit dans les écoles, les collèges et lycées publics les signes « ostensibles » d’appartenance religieuse :

Tel est le sens du présent projet de loi, qui crée au sein du code de l’éducation un article L. 141-5-1 interdisant dans les écoles publiques les signes religieux ostensibles, c’est‑à‑dire les signes et tenues dont le port conduit à se faire reconnaître immédiatement par son appartenance religieuse.

Exposé des motifs de la loi du 15 mars 2004

Cet adjectif peut se rapporter aux deux définitions du termes. Il a l’avantage de ne pas avoir la connotation péjorative d’« ostentatoire ».

L’adverbe « ostensiblement » est courant. C’est celui qui est employé à l’article 141-5-1 du Code de l’éducation

Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.