Pomme de discorde : signification et origine

La pomme de discorde est la raison d’une discorde, la cause d’une dispute.

 

Origine de l’expression « la pomme de discorde »


pomme de discorde origine signification exemples

François-Xavier Fabre, Le Jugement de Pâris, 1808 (détail) | Wikimedia Commons

La pomme de discorde est une référence à un mythe grec.

Seule Éris, la Discorde, c’est-à-dire la divinité incarnant la discorde, n’a pas été invitée au banquet donné pour célébrer les noces de Thétis avec Pélée, roi de Phthie, en Thessalie. Elle s’invite néanmoins et, en guise de cadeau, apporte une pomme d’or sur laquelle est écrit « à la plus belle ». Les déesses Héra, Aphrodite et Athéna revendiquent ce titre et rivalisent alors pour avoir la pomme : c’est la pomme de discorde.

Pâris, fils de Priam, roi de Troie, est chargé par Zeus de désigner à qui revient la pomme. Héra lui offre de dominer le monde, Athéna la victoire dans les combats, Aphrodite l’amour de la plus belle femme du monde. C’est cette dernière qu’il choisit. C’est le fameux jugement de Pâris. 

Pâris, à qui l’amour de la plus belle femme du monde a donc été promis, part pour la Grèce chercher Hélène, la femme de Ménélas, roi de Sparte. Les deux amants s’enfuient. Une guerre fait suite à cet affront, la guerre de Troyes. L’effet de la pomme de discorde a été, en définitive, démesuré.

 

Voir ici : l’origine de l’expression « jouer les Cassandre » !

 

La Fontaine (1621 – 1695) a tiré une fable de la figure de Discorde :

La déesse Discorde ayant brouillé les dieux,
Et fait un grand procès là-haut pour une pomme,
On la fit déloger des cieux.
Chez l’animal qu’on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non* son frère,
Avecque Tien-et-mien** son père,
Elle nous fit l’honneur en ce bas univers
De préférer notre hémisphère
À celui des mortels qui nous sont opposés,
Gens grossiers peu civilisés,
Et qui, se mariant sans prêtre et sans notaire,
De la Discorde n’ont que faire.
Pour la faire trouver aux lieux où le besoin
Demandait qu’elle fût présente,
La Renommée avait le soin
De l’avertir ; et l’autre, diligente,
Courait vite aux débats, et prévenait la Paix ;
Faisait d’une étincelle un feu long à s’éteindre.
La Renommée enfin commença de se plaindre
Que l’on ne lui trouvait jamais
De demeure fixe et certaine ;
Bien souvent l’on perdait, à la chercher, sa peine :
Il fallait donc qu’elle eût un séjour affecté,
Un séjour d’où l’on pût en toutes les familles
L’envoyer à jour arrêté.
Comme il n’était alors aucun couvent de filles,
On y trouva difficulté.
L’auberge enfin de l’hyménée
Lui fut pour maison assignée

*que-si-que-non : la dispute, la querelle

**tien-et-mien : la propriété

 

Exemples 


Nous sommes heureux depuis que madame Tesi et madame Holzbaüer font bon ménage ensemble. Si on nous jette sur les planches une pomme de discorde, voilà nos cartes plus embrouillées que jamais.

Sand, Consuelo

 

L’enveloppe prévoit quelque 350 milliards de dollars (294 milliards d’euros) en faveur des Etats, des collectivités locales ainsi qu’aux tribus et territoires. C’était la grosse pomme de discorde avec les républicains, qui estiment que cette aide est du « gaspillage ».

Lemonde.fr / AFP

 

À lire

Catherine Salles, La Mythologie grecque et romaine

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *