« Soit-disant » ou « soi-disant » : orthographe

« Soit-disant » ou « soi-disant » : orthographe


On écrit :

soi-disant (invariable)

Cet adjectif invariable, qui est synonyme d’ « autoproclamé », est une forme archaïsante de « se dire ». Le pronom personnel réfléchi « soi » (moi/toi/soi/lui,elle,soi/nous/vous/eux,elles,soi) signifie ici « de soi ».

Cet adjectif veut donc dire « se dire soi-même », « qui se dit tel », « qui se prétend tel ».

Les soi-disant experts n’ont rien su prévoir.

Les autoproclamés experts n’ont rien sur prévoir.

Il peut aussi être employé en tant qu’adverbe au sens de « prétendument » :

Bien sûr, le virtuose, fils d’une standardiste et d’un musicien dans l’orchestre de l’armée rouge chinoise, a pris le risque de l’inévitable comparaison avec Glenn Gould, l’artiste qui a marqué de son empreinte indélébile et très personnelle elle aussi cette grande partition soi-disant (prétendument) composée pour calmer les insomnies d’un protecteur, le comte von Keyserling.

Lesechos.fr

….cette grande partition prétendument composée pour calmer les insomnies d’un protecteur, le comte von Keyserling.

« Soit-disant » n’existe pas. Il ne s’agit pas ici de la conjonction « soit », qui exprime une alternative (« soit tu pars, soit tu restes »), ni la 3e personne du singulier du verbe « être » au subjonctif (« qu’elle soit ici »), ni l’adverbe de concession (« soit, tu as raison »).

 

Voir ici : « ce qui s’ensuit » ou « ce qui s’en suit » ?

 

Comment l’employer ? 

1.

Certains, comme le Littré ou l’Académie, refusent d’en faire un synonyme de « prétendu » ou de « prétendument », alors que cet emploi est très courant.

La semaine dernière, la direction du collège Fleming a refusé de remettre des livres scolaires à certains élèves. Motif invoqué : de soi-disant impayés de cantine de la part de leurs parents.

Leparisien.fr / Ici soi-disant peut-être remplacé par « prétendu », mais difficilement par « autoproclamé »

En effet, l’origine de « soi-disant » implique que c’est la personne dont il s’agit qui « se dit » telle ou telle chose, qui revendique telle ou telle qualité, qui s’attribue quelque chose.

« Prétendu » implique au contraire qu’un ensemble de personnes attribue telle ou telle caractéristique à une personne. Dans l’exemple ci-dessus, ce ne sont pas les parents d’élèves qui revendiquent les impayés de cantine.

Cependant, cette logique est depuis longtemps oubliée, et « soi-disant » sert largement comme synonyme de « prétendu ».

Voir ici : « aux dépends » ou « aux dépens » ?

 

2.

« Soi-disant » ne pourrait s’appliquer à une chose, puisque qu’il faut être doué de la parole pour « s’autoproclamer » telle ou telle chose.

Le soi-disant débat public aux États-Unis est d’une violence inédite depuis les années soixante et nous ne sommes même pas en guerre. 

Franceculture.fr / Le débat est un concept, ce n’est pas le débat lui-même qui se dit quoi que ce soit

Cette condition logique est là encore largement oubliée par l’usage.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *