Tailler des croupières : définition & origine [expression]

Tailler des croupières signifie : attaquer quelqu’un, mettre quelqu’un en difficulté, causer des embarras à quelqu’un, concurrencer quelqu’un.

 

Tailler des croupières : origine de l’expression


La croupière n’est pas ici celle qui anime des jeux d’argent dans les casinos, mais une courroie de cuir qui est passée sous la queue du cheval (sur le culeron) et qui permet à la selle de ne pas glisser jusqu’au garrot (le bas de la crinière). Le terme est dérivé de croupe, la partie postérieure du cheval (ou d’autres animaux). Elle permet de ne pas gêner les épaules de certains chevaux.

Tailler est ici à comprendre comme « attaquer », « entailler », « couper », « donner des coups de sabres ». Tailler des croupières, c’est sectionner cette courroie pour déstabiliser le cavalier que l’on poursuit puis, par extension, poursuivre quelqu’un de près pour l’attaquer par derrière. Oudin définissait l’expression (Curiositez françoises, 1640) comme « donner des coups par derrière ».

 

tailler croupieres cheval

Une croupière | Wikimedia Commons

 

Par extension, c’est attaquer quelqu’un, lui causer des embarras. Elle est aussi employée aujourd’hui dans le sens de concurrencer quelqu’un ou quelque chose, d’essayer de prendre des parts de marché d’une autre entreprise.

En réalité, cette expression a peut-être été directement employée au figuré :

S’il sçavait ma desconvenuë, il serait icy il y a long-temps, ou en chemin pour leur tailler des croupières

Adrien de Montluc, La Comédie des proverbes, 1634

Dans l’exemple suivant, elle peut être comprise dans son sens littéral ou au sens d’ « attaquer » :

Après avoir aux Dieux adressé les prières,
Tous les ordres donnés, on donne le signal.
Les ennemis, pensant nous tailler des croupières,
Firent trois pelotons de leurs gens à cheval ;
Mais leur chaleur par nous fut bientôt réprimée,
Et vous allez voir comme quoi.

Molière, Amphytrion, I, 1

 

Voir ici : pourquoi dit-on « à cor et à cri » ?

 

Exemples


Je suis sûr que messieurs les critiques tomberaient sur le dos de ce pauvre Michel-Ange et lui tailleraient de terribles croupières : ils le traiteraient de fou, d’extravagant, d’enragé et d’immoral.

Gautier, Fusains et eaux-fortes

 

Dans la bataille des contenus, Netflix voit encore les choses en grand pour tailler des croupières aux géants d’Hollywood. La plateforme de vidéos à la demande a annoncé lundi qu’elle allait investir un milliard de dollars dans des studios à Albuquerque (Nouveau Mexique).

Lesechos.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

1 réponse

  1. thery dit :

    Bonjour
    La croupière est en cuir pas en « cuire »!
    Pour « culture générale » ce n’est pas fort!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *