Valétudinaire : définition simple, courte et exemples

valetudinaire definition signfication exemples

L’Apôtre Barthélemy, El Greco, 1610-1614 | Wikimedia Commons

Que signifie « valétudinaire » ? Définition simple et exemples


Le valétudinaire est souvent malade, il a la santé fragile, chancelante. 

Par extension, valétudinaire qualifie tout ce qui est fragile, faible.

Cet adjectif peut être employé comme nom (« les valétudinaires »). 

C’est un terme rare et littéraire. Si l’on veut pousser l’audace, on peut essayer de réintroduire « valétudinarité » et le « valétudinarisme ». 

Littré le distingue de « maladif »

Une personne maladive est sujette à être souvent malade, non par la délicatesse de sa constitution, mais par quelque affection particulière, par un principe morbifique dont elle est affectée.

Valétudinaire est dérivé du latin valetudinarius (« personne qui est souvent malade »), de valetudo (« état de santé »). Valere, signifie « être fort, bien portant ».

Exemples

Son aspect valétudinaire n’avait rien pour rassurer. 

L’état valétudinaire de ses finances ne semblait pas le contrarier.

Hélas ! cette pauvre maman, déjà languissante et valétudinaire, elle se serait bien passée d’une pareille scène, et n’avait guère moins besoin de secours que moi.

Jean-Jacques Rousseau, La Nouvelle Héloïse

Si le jeune la Baudraye vécut, il le dut à des habitudes d’une régularité monastique, à cette économique de mouvement que Fontenelle prêchait comme la religion des valétudinaires

Balzac, La Muse du département

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *