Amener, emmener, apporter et emporter : quelle différence ?

amener emmener emporter apporter

« Amener », « emmener », « apporter », « emporter »


Amener 

On amène quelque chose d’animé, un être humain ou un animal.

« Amener » doit être utilisé pour des mouvements de rapprochement vers une certaine destination. Ce verbe insiste sur le fait de pénétrer dans un lieu. « Amener » nous place mentalement à l’endroit de la destination.

Dans la phrase « j’amène ma mère au restaurant », la destination, « le restaurant », est centrale : nous y sommes « mentalement » placés.

Bref, « amener » doit être employé lorsque le mouvement aboutit vers le lieu d’où l’on parle.

Il existe l’expression « quel bon vent vous amène ? », qui permet de demander à quelqu’un la raison de sa venue, avec une nuance positive.  

Exemples :

Marie amène Paul à la piscine.

Amène ton chien ce week-end, les enfants seront ravis de le voir.

Le bateau amène les voyageurs sur l’île.

J’ai amené du gâteau.

-> Le gâteau n’étant pas un élément animé, il faut utiliser le verbe apporter.

–> J’ai apporté du gâteau !

 

Apporter

On apporte quelque chose d’inanimé, un objet par exemple.

« Apporter » doit être utilisé pour des mouvements de rapprochement vers une certaine destination. Ce verbe insiste sur le fait de pénétrer dans un lieu. « Apporter » nous place mentalement à l’endroit de la destination.

Dans la phrase « j’apporte des gâteaux à ma mère« , la destination, « à ma mère », c’est-à-dire « le lieu où se trouve ma mère » est centrale : nous y sommes « mentalement » placés.

Bref, « apporter » doit être employé lorsque le mouvement aboutit vers le lieu d’où l’on parle.

Exemples :

J’ai apporté en camion tout le matériel au studio.

Cet éclaireur nous a apporté des informations stratégiques.

Peux-tu m’apporter mes lunettes ?

 

On amène quelqu’un, on apporte quelque chose. 

 

Emmener

On emmène quelque chose d’animé, un être humain ou un animal.

« Emmener » doit être utilisé pour parler des mouvements d’éloignement depuis un certain lieu. Ce verbe insiste sur le fait de quitter un lieu. « Emmener » nous laisse mentalement au point de départ.

Dans la phrase « j’emmène ma famille en vacances », le point de départ, qui n’est pas explicité mais qui est le lieu où l’on énonce la phrase (le travail, la maison, chez des amis), est central : nous y sommes « mentalement » placés.

Bref, « emmener » doit être employé lorsque le mouvement s’éloigne du lieu d’où l’on parle.

Exemples

J’ai emmené ma famille en vacances.

Margot ne supportait plus Paris : elle m’a demandé de l’emmener le plus loin de la capitale.

Ces parents emmènent souvent leurs enfants voir des expositions.

J’emmène ta voiture au garage. 

-> La voiture n’étant pas un élément animé, il faut utiliser le verbe « emporter ».

–> J’emporte ta voiture au garage. 

 

Emporter

On emporte quelque chose d’inanimé, un objet par exemple. Emporter signifie aussi gagner.

Emporter doit être utilisé pour parler des mouvements d’éloignement depuis un certain lieu. Ce verbe insiste sur le fait de quitter un lieu. « Emporter » nous laisse mentalement au point de départ.

Dans la phrase « j’emporte mes livres avec moi », le point de départ, qui n’est pas explicité mais qui et le lieu où l’on énonce la phrase (le travail, la maison, chez des amis), est central : nous y sommes « mentalement » placés.

Bref, emmener doit être employé lorsque le mouvement s’éloigne du lieu d’où l’on parle.

Il existe les expressions « emporter l’adhésion », c’est-à-dire convaincre, ou « emporter un secret dans la tombe ». 

Exemples

Emporte ton téléphone, on ne sait jamais.

Le bateau avait été emporté au large par le courant.

Cet enfant se laisse souvent emporter par son imagination.

 

On emmène quelqu’un, on emporte quelque chose. 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Liz dit :

    Merci beaucoup! Une explication claire et simple (enfin!).

  2. Manuel Carrillo dit :

    Salut!
    Excuse-moi mais dans la partie sur « emmener ». Tu as écrit « Ce verbe insister sur le fait… ». Le verbe « insister », est-ce qu’il ne doit pas être conjugué?
    Merci d’avance!

  3. Daniel Chartoire dit :

    Bonjour,
    je ne suis pas certain des usages évoqués pour emmener ou emporter entre une personne ou une chose inanimée.
    en effet la question se pose pour les choses animées :
    J’emmène mon velo (en tant que cycliste) chez mon ami.
    J’emporte mon vélo (dans le coffre de la voiture) chez mon ami.
    J’emmène ma voiture chez le garagiste
    J’emporte ma voiture (sur une remorque) chez le garagiste.
    J’emmène mon fils à la garderie (en lui tenant la main)
    J’emporte mon fils à la garderie (dans mes bras)
    J’emmène la vache au champ. je l’emporte dans la remorque.

    qu’en pensez vous ?

  4. Jean-Pierre Pirson. dit :

    D’accord avec toi Daniel. J’emporte ma voiture chez le garagiste, c’est un peu bizarre. Si la base quelqu’un et quelque chose est bonne, dans mes cours j’ajoute quand un objet touche le sol ou a une certaine taille, il est souvent « mené ». On emmène des animaux dans un pré ensuite on les ramène à l’étable, rapporter des animaux à l’étable est plutôt bizarre.

  5. BELLAMY dit :

    Emporter peut aussi s’appliquer à des êtres animés comme par exemple dans l’expression : être emporté par une maladie.

  6. Christine La Salle dit :

    Amener a-t-il aussi un sens abstrait, par exemple dans l’énoncé : « Cette réflexion nous
    amène à nous interroger sur etc. ».

    Merci pour votre réponse

  7. Brée dit :

    Bonjour Monsieur
    Je suis vraiment désolée d’avoir fait une remarque qui a pu vous blesser. Je suis abonnée depuis peu et je ne connaissais pas tous les codes. Je
    m’abstiendrai désormais de commenter les articles.
    Veuillez accepter mes excuses.
    Mme Brée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *