« Gradation » et « graduation » : quelle différence ?

« Gradation » et « graduation » sont des paronymes, lointainement dérivés du latin gradus, « pas, degré, marche, échelle, etc. ». La proximité phonétique de ces mots peut prêter à confusion.

 

Gradation


Du latin gradatio, « gradin », « passage successif d’une idée à une autre, gradation », terme de rhétorique dérivé de gradus.

« Gradation » signifie :

1. progression par degrés, ascendant ou descendant, pour passer d’un état à l’autre ;

Elle ressemblerait moins à un vigoureux coursier qui galope qu’à une faible haquenée qui prend le mors aux dents. Son instant d’énergie, passager, brusque, sans gradation, sans préparation, sans unité, vous paraîtrait un accès de folie.

Diderot, Paradoxe sur le comédien

 

Y a-t-il eu un temps où le globe ait été entièrement inondé ? Cela est physiquement impossible.

Il se peut que successivement la mer ait couvert tous les terrains l’un après l’autre ; et cela ne peut être arrivé que par une gradation lente, dans une multitude prodigieuse de siècles.

Voltaire, Dictionnaire philosophique

 

2. figure de style : succession de mots qui évoquent une idée similaire et ordonnés selon une progression ascendante ou descendante en intensité ;

À lire ici : qu’est-ce qu’une gradation ?

Exemple : C’est un roc ! c’est un pic ! c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule !

Rostand, Cyrano de Bergerac

3. peinture : passage progressif d’une tonalité à une autre ;

Roues, timon et fourgon, tout était badigeonné en vert, avec une gradation rhythmique de nuances qui allait du vert bouteille pour les roues au vert pomme pour la toiture.

Hugo, L’Homme qui rit

 

Au reste, à force de regarder le ciel paresseux et trop beau, qui ne trouvait pas digne de lui de changer son horaire et au-dessus de la ville allumée prolongeait mollement, en ces tons bleuâtres, sa journée qui s’attardait, le vertige prenait, ce n’était plus une mer étendue mais une gradation verticale de bleus glaciers.

Proust, À la recherche du temps perdu 

 

4. musique : passage progressif d’un ton à l’autre ;

5. architecture : disposition de différentes parties d’un bâtiment selon un ordre symétrique qui progresse par degrés.

 

À lire ici : « collusion » et « collision », quelle différence ?

 

Graduation


De « graduer », du latin scolastique gradure, dérivé de gradus.

« Graduer » signifie :

1. marquer un instrument de mesure, inscrire des marques espacées régulièrement sur un instrument (thermomètre, baromètre, etc.) ou un objet (marquer de traits pour connaître la quantité, comme sur un verre doseur) ;

Le premier cercle chromatique est celui que proposa Newton, en 1666. Il représente seulement les sept couleurs de la décomposition de la lumière : blanc, rouge, orangé, jaune, vert, bleu, indigo, violet. Celui de Chevreul*, en 1839, destiné à la teinture des laines, a une graduation de soixante-douze tons.

Amandine Gallienne, Les 100 mots de la couleur

2. par extension : les divisions d’un instrument gradué ;

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.