Halal et casher : quelle différence ?

En France, l’abattage conventionnel consiste à étourdir l’animal par un procédé mécanique, électrique ou gazeux afin de le plonger dans un état d’inconscience avant de l’abattre par un coup de couteau à travers la gorge. Cette règle a été instaurée par le décret du 16 avril 1964, et étendue aux volailles et lapins en 1970. 

Cependant, il existe des dérogations pour des abattages rituels qui ne prévoient pas d’étourdissement, notamment les techniques d’abattage dans l’islam et le judaïsme, afin de produire une viande halal (islam) ou casher (judaïsme).  

 

Halal : définition


difference halal casher

Le sacrifice d’Isaac, Caravage, vers 1603 | Wikimedia Commons

« Halal » signifie « licite » en arabe, et s’oppose donc à haram, « l’illicite ». Halal renvoie donc aux pratiques autorisées par la religion islamique. La viande halal est la viande qui peut être consommée par le musulman. 

Comment l’abattage halal se déroule-t-il ? L’animal tourné vers la Mecque, est égorgé sans avoir été étourdi et doit se vider de son sang. Le sacrificateur, un musulman adulte, prononce, pendant l’égorgement, une bénédiction (Bismillah Allahou Akbar).

En France, trois mosquées, celles de Paris, d’Évry et de Lyon, sont agréées par le ministère de l’Agriculture à accorder la carte de sacrificateur, valable pour un an. Cependant, il n’existe pas d’organisme de contrôle étatique pour la viande halal. Des organismes de contrôle divers, privés et indépendants se chargent de l’inspection, mais il n’existe de « label halal ».

Cette pratique est en réalité un rituel religieux d’immolation, reproduisant le sacrifice d’un mouton par Abraham, après que l’ange Gabriel a remplacé son fils Isaac ou Ismaël par l’animal. Témoin de ce caractère rituel, la consommation de poisson de mer est halal, sans même être passée par un processus d’immolation.

Une sourate du Coran ramasse certains des interdits alimentaires en islam :

Sont illicites la bête morte, le sang, la viande porcine, et ce qui a été sacrifié au nom d’un autre dieu qu’Allah, la bête étouffée, la bête assommée, la bête morte à la suite d’une chute, celle morte d’un coup de corne, celle qu’un fauve a dévorée exception faite de celle que vous avez réussi à égorger avant sa mort. Vous sont interdites aussi les bêtes immolées devant les bétyles païens, ainsi que celles que vous vous partagez en les désignant au sort.

Coran V, 3, traduction Chebel

Casher : définition


Une viande est dite casher lorsque l’animal a été immolé selon les prescriptions de la cacherout, le code alimentaire tiré de la Torah, la bible hébraïque. L’abattage, appelée shehita, est pratiqué par un sacrificateur, nommé shohet

Comment la shehita se déroule-t-elle ? La trachée et l’œsophage de l’animal sont tranchés suivant une trajectoire précise avec un chalaf, un couteau très affuté, sans encoche ni irrégularité. La bête abattue est suspendue la tête en bas pour qu’elle se vide de son sang. En effet, la consommation de sang (tout comme celle du nerf sciatique) est interdite : « seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang » (Genèse 9 : 4). 

L’animal abattu est ensuite inspecté pour contrôler le déroulement conforme de la shehita aux exigences rituelles. Ces dernières varient en fonction des traditions. La viande est ensuite trempée et salée.

Il est à noter que le judaïsme interdit la consommation concomitante de viandes et de produits laitiers. Ces aliments ne doivent pas, en outre, avoir été manipulé avec les mêmes ustensiles, de la cuillère aux récipients.

Le Consistoire central israélite de France est chargé d’accorder des cartes aux sacrificateurs juifs.

Voir ici un article sur ce qu’est le Talmud.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

15 réponses

  1. Wardat dit :

    S’il n’existe pas de label halal, qui est-ce qui peut nous garantir qu’il s’agit bien d’une viande halal?

    • yac_25 dit :

      es’salem alaikoum, sachez que tout ce que vous ACHETEZ et que c’est désigner que c’est HALLAL le Benedicte du doute il vous appartiendras d’acheter ou pas. mais aussi SANS se poser la question que si FLEURY NICHON FABRIQUE DU HALLAL. MAINTENANT si vous êtes inviter chez des gens qui prétendent avoir acheter de la viande HALLAL exprès pour vous et qu’elle ne l’est pas sachez que le tort est a leurs illicite.. الذنب على ضهورهم la culpabilité est sur leurs sort

  2. Philippe beuzon dit :

    Aucune garantie sans ce label dans un pays non musulman

  3. FILLATRAUD Arlette dit :

    Plus on est religieux moins on a d’égards pour les souffrances des animaux ? belle mentalité d’hypocrites ? heureuse de plus manger de viande un point c’est tout ❗️

    • Azz dit :

      Rien à voir avec ce que vous dites , en qualifiant la Foi millénaire d’hypocrisie !
      Respectez svp ceux qui ne pensent pas comme vous et vous serez respecté en échange .

  4. alby dasil dit :

    il est à rappelé que ..le sacrifice de l’unique enfant demandé par Dieu était ismael,isaac est né 14 ans plus tard!
    ce qui est casher est aussi halal pour le musulman selon le coran.

  5. Citoyen dit :

    Bonjour,
    Oui effectivement dans la tradition musulmane majoritaire l’enfant dont il est question est bien Ismael. Pour nos compatriotes juifs et Chrétients il s’agit de Izaac.

  6. thebault dit :

    Ismaël est le fils de Abraham mais cela n’ est pas Isaac Ismaël est le premier fils d’ Abraham avec une sémite

  7. Kameleon dit :

    Degeulasse…vraiment immonde…pas le droit d’assomer…pas le droit de manger une vielle bête…toujours égorgé et attendre…je vomi sur ce halal et ce casher ???

    • Sarah dit :

      T’inquiète, quand tu tranches la carotide d’un être vivant il n’est plus là en quelques secondes contrairement à l’abattage classique ou les animaux bougent encore quand ils arrivent au dépeçage!

      • Brewee dit :

        Ouais Sarah : quand on tuait le cochon, on l’égorgeait pareil exactement, et je peux te dire qu’il bougeait et qu’il criait, presque tout le temps que son sang coule -pour le cochon pas à terre mais dans la gamelle à boudin-, et je peux te dire que si c’était long pour moi à voir et à entendre, ça devait être abominable pour le cochon ; et là, je ne te parle pas des tortures de quelques abatteurs fêlés dans les abattoirs « classiques », mais de pratique traditionnelle…

  8. citoyen laïc dit :

    il est indispensable que la Loi évolue au sens que le consommateur soit réellement renseigné sur le type d’abattage. Ceci est particulièrement vrai pour les abattoirs mixtes, car le flou est entretenu. De la sorte La Loi laïque qui impose logiquement l’étourdissement avant de saigner l’animal peut très bien être bafouée et le consommateur trompé.

  9. sabri dit :

    Il convient de tourner l’animal en direction de La Mecque et de prononcer les paroles rituelles suivantes : « Bismillah Allahou Akbar » (au nom de Dieu le plus grand) l’acte doit etre réalisé par un musulman pratiquant.
    le casher n’est pas hallal et vice versa

  1. 08/08/2019

    […] de France est chargé d’accorder des cartes aux sacrificateurs juifs. En savoir plus sur https://www.laculturegenerale.com/difference-halal-casher/ | La culture générale  –  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *