Le bal des commentateurs a fait, aux deux tours des élections régionales et départementales, ses gorges chaudes des chiffres faramineux de l’abstention, chacun trouvant miraculeusement dans cet événement la confirmation rétroactive de ses biais idéologiques antérieurs.