625 Vues
Enregistrer

« Grands ouverts » ou « grandes ouvertes » ?

Publié le 29/10/2021
0 commentaire

On écrit : « grands ouverts » ou « grandes ouvertes ». Bien que, dans la locution « grand ouvert », « grand » ait la fonction d’adverbe, il peut quand même, par tradition, s’accorder. En d’autres termes, et la variabilité de « grand » et son « invariabilité » sont admises. « Ouvert » est un adjectif et varie. Flaubert a par exemple écrit dans L’Éducation sentimentale « […] des bouches grandes ouvertes exprimaient des admirations imbéciles […] ». Dans ce cas, la prononciation usuelle est parfois « grand’ouvertes » malgré la liaison avec le « s ». 

Les bouffées de pluie avaient mouillé la voiture toute grande ouverte […]

Hugo, Les Misérables

Il ne s’endormit pas, il resta les yeux grands ouverts, à faire le tour de la chambre.

Zola, L’Assommoir

Malgré ce qu’affirme Le Bon Usage (§ 936, 4°), l’invariabilité semble même plutôt rare, en tout cas chez les grands auteurs du XIXe siècle.

À lire ici : « on est seuls » ou « on est seul » ?

La règle est la même pour plusieurs adjectifs employés adverbialement avant des adjectifs ou participes passés :

Mais, dans cette baraque fraîchement peinte, la porte ouverte à toute heure […]

Daudet, Numa Roumestan

Nous roulons au milieu d’un flot de gens qui poussent des cris de merlusine, et, couverts de poussière et de gloire, nous entrons à Clamecy, bons premiers […]

Rolland, Colas Breugnon

Il m’aperçut, se décliqua, tel le ressort A. Boudin (voyez ce ressort) et vint vers moi, l’œil plein d’une rare désinvolture et, toute large ouverte, sa main loyale :

Allais – Deux et deux font cinq (2+2=5)

À lire ici Tout autre / toute autre / tous autres : accord