« Inapte » et « inepte » : quelle différence ?

« Inapte » et « inepte » sont des paronymes.

La prononciation de ces termes est proche, ce qui prête à confusion. Ils partagent en outre une parenté étymologique.

 

Inapte : définition


Antonyme d’apte, du latin aptus, « attaché, joint », « propre approprié ».

L’adjectif « inapte » signifie : qui n’a pas les dispositions ou les qualités requises pour exercer une activité.

  • le plus souvent, à propos du travail : qui est dans l’incapacité de faire son travail, d’après un examen médical notamment ;

Après avoir procédé ou fait procéder par un membre de l’équipe pluridisciplinaire à une étude de poste et après avoir échangé avec le salarié et l’employeur, le médecin du travail qui constate qu’aucune mesure d’aménagement, d’adaptation ou de transformation du poste de travail occupé n’est possible et que l’état de santé du travailleur justifie un changement de poste déclare le travailleur inapte à son poste de travail.

Article L4624-4 du Code du travail

 

Nos bourgeoisies, épuisées de luxe, dévorées d’appétits énervants, rongées de scepticisme, ne poussent plus que de débiles rejetons inaptes au travail et à l’effort.

Mirbeau, Les Écrivains

 

  • dans la langue militaire : qui n’est pas capable de porter les armes.

— J’l’ai connu ! s’écria Paradis. Quand la guerre elle s’est produit, il a été déclaré inapte au service armé, naturellement.

Barbusse, Le Feu

 

À lire en cliquant ici : « éclairer » et « éclaircir », quelle différence ?

 

Inepte : définition


Du latin ineptus, « qui n’est pas approprié, déplacé, hors de propos, maladroit, gauche, impertinent », antonyme d’aptus, qui a donné apte, et son antonyme « inapte ».

L’adjectif « inepte » signifie : qui manque d’intelligence, qui manque de capacité, qui manque de qualité, qui est stupide, absurde.

 

Scénario inepte, mise en scène désinvolte, acteurs peu convaincus et guère convaincants : le film de l’humoriste, diffusé sur Amazon Prime Video, est simplement désolant.

lemonde.fr

 

Peut-être n’ai-je pas de grands besoins intellectuels à assouvir dans la conversation, mais je me plais parfaitement bien avec Cottard, quoiqu’il fasse des calembours ineptes.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Le dérivé « ineptie », au sens de stupidité, est courant. 

Anciennement, « inepte » était synonyme d’inapte, pour « qui manque d’aptitude ».

Il y aura quatre ans à l’automne, je me trouvais sans femme de chambre. J’en avais essayé l’une après l’autre cinq ou six qui étaient ineptes, et je désespérais presque d’en trouver une […]

Maupassant, Contes du jour et de la nuit

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.