Je vous « fait parvenir » ou « fais parvenir » ?

On écrit : « je vous fais parvenir ». Exemple : « je vous fais parvenir au plus vite mon CV ». En effet, le sujet de « fais » est le pronom personnel « je », qui correspond à la première personne du singulier. Il faut donc conjuguer le verbe « faire » à cette personne au présent de l’indicatif : je « fais ». La présence du complément d’objet « vous », placé entre « je » et « fais », ne change rien à cette logique. « Vous » n’est pas le sujet du verbe, mais un complément d’objet second : il complète « faire parvenir » en indiquant « à qui ». « Je fais parvenir » [la lettre, le document] à qui ? À « vous ». Le cas est bien sûr exactement le même avec « te » comme complément : « je te fais parvenir ».

La graphie « fait » existe aussi, et correspond à la troisième personne du singulier au présent de l’indicatif de « faire » (il fait) ou au participe passé (« j’ai fait »). Ainsi, si l’on écrit au passé, il faudrait écrire : « Hier matin, je vous ai fait parvenir par courriel un article du journal  » (cette fois avec le participe passé). Si l’on écrit à la troisième personne : « Il vous fait parvenir chaque après-midi un résumé de la réunion du matin ».

À lire en cliquant ici :  21 conjugaisons que l’on confond tout le temps

Exemples


Comme convenu, je vous fais parvenir les documents que vous m’aviez demandés.

À la suite de notre entretien téléphonique, je vous fais parvenir ma demande d’intégration au programme « Avenir territoire ».

Je vous fais parvenir votre commande la semaine prochaine.

Je dois vous voir de toute urgence. Je vous attends à Ouagadougou.» J’étais sur le point de partir faire du ski. Mais il a insisté: «Venez! Je vous fais parvenir les billets

Letemps.ch

Je vous ai fait parvenir un petit colis avec quelques cadeaux pour Noël.

Il te fait parvenir toutes les informations nécessaires dans la soirée.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.