582 Vues
Enregistrer

« Quoi qu’il en soit » ou « quoiqu’il en soit » ?

Publié le 02/01/2018 (m.à.j* le 12/02/2024)
3 commentaires

On écrit : quoi qu’il en soit.

Pourquoi écrit-on « quoi qu’il en soit » ?

Cette locution adverbiale est invariable. Elle signifie « de toute façon« , « en tout cas« , « en tout état de cause« . Ces synonymes peuvent en général être employés l’un pour l’autre. On écrit cette locution en deux mots. En effet, « quoi que » est une locution pronominale qui est synonyme de « quelle que soit la chose que », « quelle que soit la chose qui » ou « peu importe ce que ». Elle est apparue au XVI siècle selon le Dictionnaire historique de la langue française. Elle est figée, le temps du verbe ne change pas (on ne rencontre pas « qu’ils en soient »). Donc « quoi qu’il en soit » revient à dire « quelle que soit la chose ».

« Quoique » est une conjonction de subordination au sens bien différent. Elle signifie « bien que ».

À lire en cliquant ici : comment faire la différence entre « quoique » et « quoi que » ?

Exemples

  • Quoi qu’il en soit, il est rentré sain et sauf à la maison. 
    • De toute façon, il est rentré sain et sauf à la maison. 
  • Elle est déterminée à aller au bout de sa démarche, quoi qu’il en soit
    • Elle est déterminée à aller au bout de sa démarche, en tout état de cause

Quoi qu’il en soit, mon oncle, je ne saurais trop le dire, était un véritable savant.

Verne, Voyage au centre de la Terre

-> En tout cas, mon oncle, je ne saurais trop le dire, était un véritable savant.

 

Quoi qu’il en soit, s’il y avait un point commun – le mensonge même – entre ceux d’Albertine et de Gisèle, pourtant Gisèle ne mentait pas de la même manière qu’Albertine, ni non plus de la même manière qu’Andrée mais leurs mensonges respectifs s’emboîtaient si bien les uns dans les autres

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Quoi qu’il en soit sur place, la mort du général laisse un vide, et pourrait rebattre certaines cartes entre le gouvernement et l’armée. Réactions sur place avec Louise Baudet. 

Franceculture.fr