« Shampoing » ou « shampooing » ? orthographe

On écrit : shampoing ou shampooing.

Shampooing avec deux « o » est cependant plus courant (30 millions de résultats google pour la forme avec deux « o », 19,3 pour celle avec un seul « o »).

Shampooing est entré en français au XIXe siècle depuis l’anglais « action de masser », gérondif (marqué par la terminaison en -ing) de to shampoo « masser », emprunté à l’hindi chāmpnā, चाँपना , « presser, masser, malaxer ». C’est donc le nom de l’action qui a donné, par métonymie, le nom du produit en français.

L’anglais désigne le produit par shampoo, tout simplement. Le terme français est donc un « faux anglicisme ».

On dit en général « faire un shampooing » (chez les coiffeur) ou « mettre du shampooing ».

L’expression « passer un shampooing » signifie réprimander, gronder.  

Le terme a signifié « fellation » en argot, mais cet usage semble s’être perdu. 

À lire en cliquant ici : « syphon » ou « siphon » ?

 

Exemples avec « shampooing »et « shampoing »


Au rapport des Européens qui habitent dans l’Inde, c’est ordinairement après le bain que s’administrent le shampooing et la friction. Celui qui veut se faire masser est étendu sur un siège où l’opérateur manie les membres comme s’il pétrissait de la pâte.

N.Dally, Cinésiologie, ou Science du mouvement dans ses rapports avec l’éducation, l’hygiène et la thérapie, études historiques, théoriques et pratiques, 1857

 

– Voyez cette dame aux cheveux rouge carotte, Monsieur Lavaudon, que feriez-vous ? – Et l’examinateur facétieux fredonne : 

Les cheveux de femme,
C’est une flamme…

– Pas de teinture, répond avec concision Jacques-Achille. Je délaisse même le broc à shampoing. Pour Madame, je prends l’extincteur !…

L’Oréal humoristique : pour lire en attendant son tour, 1925

 

Constituée initialement de déodorants, la gamme compte désormais 16 produits dont des dentifrices, des shampooings, un après-shampooing, des crèmes et des gommages.

business.lesechos.fr

 

Après les vide-greniers, vide-maison, vide-hôtel… voici le concept du vide-salon de coiffure. Avant d’entamer de gros travaux de rénovation, la nouvelle responsable du futur ex-Karine Coiffure, à Dinan, brade bacs à shampoing et autres fauteuils.

Letelegramme.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.