« Prêt », « près » et « pré » : quelle différence ?

pret pres pre

Prêt, près et pré : quelle différence ?


Prêt et près sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière. En revanche, « pré » est un paronyme : son orthographe est proche, mais il se prononce différemment.

Près = contraire de loin, signifie « proche de » ou « sur le point de ».

On trouve « près » dans de nombreuses locutions : tout près, à peu près, à peu de choses près, à cela près, de près.

Exemples

Sa maison est tout près. 

J’ai eu mon train à la minute près !

Le film dure à peu près trois heures !

 

Près de = permet de parler de quelque chose qui est proche de quelque chose dans le temps ou dans l’espace, ou d’une action qui est sur le point d’être réalisée, qui est imminente.

« Près de » est suivi d’un infinitif.

Exemples : 

Sa maison se trouve près d’un ruisseau. 

Elle n’était pas près d’oublier cette mémorable soirée. 

Après de longues années, je sens que notre combat est près de triompher. 

 

Prêt = adjectif qui permet de qualifier quelqu’un qui est préparé à faire quelque chose. Il s’accorde avec le mot auquel il se rapporte.

Exemples :

Elles sont prêtes à apprendre la nouvelle.

La fusée est prête pour le décollage.

Le déjeuner est prêt. 

 

Prêt à = être préparé à faire quelque chose.

On trouve cette locution dans « prêt-à-porter ». 

Exemples

Ils étaient prêts à tout pour gagner de l’argent. 

La voiture était prête à partir.

Les plongeuses étaient prêtes à sauter. 

Astuce : on peut remplacer « prêt à » par « être disposé à ». 

Autrefois, « prêt » pouvait se construire avec la préposition « de ».

Exemples

Dans quel péril encore est-il prêt de rentrer !

Racine, Athalie, I, 2, Josabet

 

Ce que je tiens, dit-il, est-il en vie ou non ?
Il tenait un Moineau, dit-on,
Prêt d’étouffer la pauvre bête,
Ou de la lâcher aussitôt,
Pour mettre Apollon en défaut.

La Fontaine, Fables, L’Oracle et l’Impie

 

Le prêt = un emprunt, une somme prêtée.

Exemple

Le prêt à intérêt a longtemps suscité la méfiance. 

 

Le pré = un champ où pousse de l’herbe.

Les enfants gambadaient innocemment dans les prés.

Deux formes peuvent parfois être employées dans la même phrase, changeant ainsi le sens de la phrase. 

Exemple : 

Prêt à mourir : être préparé à l’idée que l’on va mourir. 

Prêt de mourir : être proche de la mort, par exemple pour quelqu’un atteint d’une grave maladie. 

Adrian

Étudiant et passionné par les sciences humaines. N'hésitez pas à me contacter :)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 13/02/2018

    […] galeries souterraines menaient les soldats près du champ de […]

  2. 21/03/2018

    […] galeries souterraines menaient les soldats près du champ de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *