« Apurer » et « épurer » : quelle différence ?

« Apurer » et « épurer » sont des paronymes, dérivés de « pur ». La ressemblance de la prononciation de ces mots peut prêter à confusion.

 

Apurer : définition


Le verbe du premier groupe « apurer » signifie : s’assurer de l’exactitude d’un compte après vérification (on parle d’un apurement). Les significations plus anciennes de ce terme (au sens de « purifier ») ne sont plus en usage.

Je voudrais bien qu’Ernest, avant de rejoindre sa « délicieuse villa », s’arrêtât un peu dans la nôtre, pour parler au jardinier et pour apurer mes comptes !

Flaubert, Correspondance

Par ailleurs, grâce à ces efforts de la France, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Suède, de l’Italie, de l’Irlande, de l’Allemagne, de l’Arabie Saoudite et de l’Union européenne, pour apurer les arriérés multilatéraux du Soudan, […]

Elysee.fr

À lire ici : « pesanteur » et « apesanteur », quelle différence ?

 

Épurer : définition


Le verbe du premier groupe « épurer » signifie : 

1. débarrasser un matériau, un liquide ou un gaz de ses impuretés ; 

La station d’épuration de l’Eisch Amont a été inaugurée vendredi. Construite dans la commune d’Arlon mais juste à la frontière belgo-luxembourgeoise près de Steinfort, elle va épurer les eaux de 5 villages belges et de 7 luxembourgeois.

lesoir.be

[…] ce qui permet d’utiliser le minerai de fer de Lorraine, la « minette » (les frères de Wendel achètent le procédé dès 1879) et d’épurer les fontes phosphoreuses pour en faire de l’acier.

Dominique Lejeune, La France des débuts de la IIIe République

2. rendre quelque chose plus pur en éliminant ses défauts ; 

C’est encore au christianisme que l’on doit ce sentiment perfectionné ; c’est lui qui, tendant sans cesse à épurer le cœur, est parvenu à jeter de la spiritualité jusque dans le penchant qui en paraissait le moins susceptible.

Chateaubriand, Génie du christianisme

3. éliminer d’un groupe les personnes jugées indésirables ou ses ennemis (dans une dictature par exemple) ;

Chacun avait cherché à s’adjoindre des soutiens en offrant des places supplémentaires dans l’assemblée. Épurer les rangs du Sénat, c’était donner à ceux qui s’y maintenaient une meilleure assise.

Raphaël Doan, Le Siècle d’Auguste

Le nom dérivé est « épuration ».

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.