« Décadence » et « déchéance » : quelle différence ?

« Décadence » et « déchéance » sont des paronymes.

La ressemblance de la prononciation de ces mots peut prêter à confusion.

 

Décadence : définition


Du latin médiéval decadentia (dérivé de cadere, « tomber »).

Adjectifs : décadent, décadente, décadents, décadentes.

1. déclin, dégradation vers la ruine, perte des valeurs, dissolution des mœurs, perte de force d’une civilisation ;

1479-1598. Trois règnes, un peu plus d’un siècle. Ce temps a suffi pour apporter à l’Espagne un des plus éclatants triomphes que l’histoire ait enregistrés. Succès trop rapide, justement, pour que la solidité en fût assurée ; et qui sera suivi d’une décadence profonde.

Pierre Vilar, Histoire de l’Espagne

 

  • souvent employé à propos des derniers temps de l’Empire romain d’Occident ;

Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, ouvrage de Montesquieu (1734)

 

  • ce terme désigne un mouvement artistique de la fin du XIXe siècle ;

 C’est au xixesiècle que la décadence caractérise une sensibilité que partagent les poètes de la nébuleuse symboliste, à l’instar d’un Verlaine qui dans « Langueur » a eu ce vers : « Je suis l’empire à la fin de la décadence » (Le Chat Noir, 1883).

Paul Aron, Jean-Pierre Bertrand, Les 100 mots du symbolisme 

 

2. par extension : dégradation de quelque chose. 

Cette décadence du parler de Françoise, que j’avais connu à ses belles époques, j’en étais, du reste, indirectement responsable.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

À lire ici : « prévision » et « prédiction », quelle différence ?

 

Déchéance : définition


De « déchoir ».

La « déchéance » signifie :

1. le fait de déchoir ;

 

2. en droit : perte d’un droit, retrait d’un pouvoir ;

L’individu qui a acquis la qualité de Français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d’Etat, être déchu de la nationalité française, sauf si la déchéance a pour résultat de le rendre apatride […]

Article 25 du Code civil

 

3. décrépitude physique, mentale ou sociale ;

Les membres de ce concile matinal, à les examiner de mon coin, me semblaient tous assez profondément malades, paludéens, alcooliques, syphilitiques sans doute, leur déchéance visible à dix mètres me consolait un peu de mes tra-cas personnels. 

Céline, Voyage au bout de la nuit

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.