106 Vues
Enregistrer

« Malgré » ou « malgrés » ? orthographe

Publié le 18/12/2017 (m.à.j* le 22/11/2022)
1 commentaire

On écrit : malgré. Malgrés n’existe pas. Cette préposition est invariable. C’est une composé formé à partir des mots « mal » et « gré » (du latin gratus, gratum, « agréable, bienvenu, qui reçoit bon accueil », que l’on retrouve dans « je vous saurais gré »), qui existait à partir du XIIe siècle sous la forme « maugrée » (cf. Dictionnaire historique de la langue française). Cette préposition signifie donc littéralement : contre le gré, contre la volonté (et par extension, et plus couramment : en dépit de, nonobstant).

Le mot est de la même famille que « maugréer », c’est-à-dire « montrer sa mauvaise humeur », vieux mot que l’on emploie parfois encore. On forme plusieurs locutions à partir d’elle : malgré tout, malgré moi/toi/nous/elle (en dépit de tout, en dépit de moi/nous/elle), etc., malgré que (considéré un solécisme par une majorité de locuteurs qui le moque, mais employé par de nombreux grands écrivains), malgré que j’en aie (vieille façon de dire : contre ma volonté, mon désir), les malgré-nous, Alsaciens et Lorrains incorporés de force dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Exemples :

  • Malgré tout, ces vacances furent une belle occasion de se reposer avant d’entamer une nouvelle année de travail.
  • Malgré la force des mes convictions et ma profonde détermination, je ne suis pas parvenu à me faire élire maire de cette ville.
  • C’était une célébrité dans tout le pays, malgré elle toutefois, car elle faisait tous les efforts du monde pour rester cacher et ne pas se faire voir.
  • Hélas ! tu as raison, car demain c’est aujourd’hui. Mais, malgré moi, m’emporte le désir secret de dire que nous ne sommes point encore arrivés au jour fatal. (Dumas, La Dame de Monsoreau)
  • Malgré la silencieuse immobilité des aubépines, cette intermittente odeur était comme le murmure de leur vie intense […] (Proust, À la recherche du temps perdu)

À lire en cliquant ici : peut-on dire « malgré que » ?