2085 Vues
Enregistrer

Quiz : les figures de style (avec réponses)

Publié le 16/03/2023 (m.à.j* le 29/02/2024)
0 commentaire

Ce quiz sur les figures de style compte 15 questions. Elles vous permettront d’affiner vos connaissances grammaticales. À vous de jouer !

Quiz : les figures de style

Les quiz dans votre boîte email 😉

#1. Qu’est-ce qu’une métaphore ?

Une affirmation qui ne produit aucune information.
Faire discourir les éléments afin qu’ils produisent des comparaisons.
Produire une phrase dont le sens n’est pas immédiatement compréhensible.
Désigner quelque chose par une autre chose.

La métaphore est une figure de style qui consiste à désigner un terme, un ensemble de termes ou une idée, par exemple le soleil couchant, par un autre terme ou un autre ensemble de termes qui signifie normalement autre chose, comme « l’or du soir ». Ainsi, comme dans le célèbre poème de Victor Hugo, on parle du soleil couchant comme de « l’or du soir ».

#2. « Et osent les vaincus les vainqueurs dédaigner ». Quelle figure de style trouve-t-on dans cette phrase ?

Une chiasme
Une hypozeuxe
Une analepse
Une antimétabole

Le chiasme consiste à disposer au moins deux éléments en miroir, sur le modèle AB/BA. Ici, ce sont « les vaincus » et « les vainqueurs ».

#3. Parmi les phrases suivantes, laquelle n’est PAS une anacoluthe ?

Ma foi sur l’avenir bien fou qui se fiera.
Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face du monde en eût été changée.
Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !…
Il a tout refusé, mais la noblesse de Rennes et de Vitré l’ont élu malgré lui

« Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !…  » est une anaphore. Une anacoluthe consiste à opérer une rupture dans la syntaxe. 

#4. Qu’est-ce qu’une antiphrase ?

Une phrase qui ne comporte pas de mots de liaison.
Une phrase si complexe que son sens en est devenu obscur.
Une phrase qui contredit la précédente.
Une phrase qui dit le contraire de ce que l’on veut vraiment dire.

L’antiphrase est la principale figure de l’ironie.

#5. Quelle figure de style consiste à interrompre brusquement une phrase ou un vers ?

L’aposiopèse
La concatenation
L’anomination
La catachrèse

Exemple d’aposiopèse dans le Phèdre de Racine : « Tu vas ouïr le comble des horreurs J’aime… À ce nom fatal, je tremble, je frissonne. J’aime… »

#6. Parmi les phrases suivantes, sélectionnez l’antanaclase :

Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
C’est un roc ! c’est un pic ! c’est un cap !
Après quelques propos sans propos et sans suite.
Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou…

L’antanaclase consiste à employer plusieurs fois un mot dans une même phrase, mais avec des sens différents : le premier propos de l’exemple désigne ce que l’on dit, tandis que le syntagme « sans propos » signifie « sans but, insensé ».

#7. Qu’est-ce qu’un hypallage ?

Répéter un mot de façon contiguë afin de mettre l’accent dessus.
Associer un terme d’une phrase à un terme différent de celui qui aurait convenu selon le sens.
Répéter un même terme sans coordination.
Faire une allusion à quelque chose de manière à ce qu’elle soit compréhensible.

Exemple d’hypallages : Ils allaient obscurs [la nuit est obscure] dans la nuit solitaire [« ils » sont solitaires], dans l’ombre.

#8. « J’ai dégusté hier soir un onctueux bordeaux ! » Quelle figure de style trouve-t-on dans cette phrase ?

Une mythonomie.
Une parrhésie.
Un anticlimax.
Une métonymie.

Une métonymie consiste à remplacer un mot par un autre mot avec lequel il a un lien logique. Le vin de bordeaux est réduit à sa provenance, la région de Bordeaux.

#9. Quelle figure de style consiste à allier des termes qui paraissent contradictoire ?

Une litote
Un oxymore
Une contradiction

Exemple d’oxymore tirée du Cid de Corneille : « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles »

#10. Parmi les phrases suivantes, choisissez celle qui ne continent PAS de parataxe :

L’homme n’est ni ange, ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête
Voici Clémence Arlon. Nous avons le même âge, à peu près... Quelle drôle de visite ! En ce moment... Non, ce n'est pas drôle..
Il raté son oral. Trop stressé, j'imagine.
L’orage éclatait. La pluie tombait en rayons blancs. Les carreaux pleuraient comme des yeux. De petites gouttes jaillissaient par les fentes des croisées.

La parataxe consiste à juxtaposer des propositions sans marquer le rapport de dépendance qui les unit. La phrase de Pascal comporte des mots de liaison.

#11. Qu’est-ce qu’une paronomase ?

Produire un discours jargonnant afin d’embrouiller son auditoire.
Associer des paronymes.
Multiplier par gradation les mots et expressions négatives en vue d’impressionner son auditoire.
Associer des termes aux sonorités très diverses.

Les paronymes sont des mots qui se ressemblent : « Qui s’excuse, s’accuse ! ».

#12. Écrire « La Venise du Nord » pour parler de Bruges : quel est ce procédé ?

Une périphrase.
Un paradoxe.
Une antilogie.
Un contournamiento.

La périphrase consiste à remplacer un terme par d’autres qui le décrivent. La Venise du Nord désigne Bruges (ou d’autres villes), en raison de ses nombreux canaux.

#13. Sélectionnez la phrase qui contient une personnification :

C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar.
Longtemps, je me suis couché de bonne heure
La mer perfide hululait doucement : ses molles lèvres vertes baisaient sans relâche à féroces baisers, la dure mâchoire des roches.
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant.

La personnification consiste à prêter des qualités humaines à une chose ou à un animal (la mer dans l’exemple tiré de Giono).

#14. Quelle figure de style consiste à annoncer que l’on ne va pas parler d’une chose pour en parler quand même ?

Le chleuasme.
La prétérition.
L’épanorthose.
La régression.

Exemple de prétérition : « je ne me permettrai pas de vous rappeler, chère assemblée, que cet homme s’est livré aux pires bassesses, en volant l’argent public, etc. ».

#15. « Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de nous renvoyer notre image ». Est-ce bien une syllepse ?

Non
Oui

Une syllepse consiste à employer un mot à la fois au sens propre et au sens figuré. Ici, le verbe « réfléchir » est employé au sens de « renvoyer » la lumière, et de « penser ».

Voir le résultat

Réponses détaillées

Voir la suite