« Suffi » ou « suffit » ? orthographe

« Suffi » et « suffit » sont deux formes conjuguées du verbe du troisième groupe « suffire ». Ces formes sont homophones (elles ont la même prononciation), ce qui peut facilement prêter à confusion. Au reste, ils figurent parmi une série de conjugaison sur lesquels les usagers hésitent souvent.

 

Suffi : participe passé


« Suffi » (dont la terminaison ne compte pas de « t ») est la forme du participe passé de ce verbe.  

Exemples :

Pour que Waterloo fût la fin d’Austerlitz, la providence n’a eu besoin que d’un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contre-sens de la saison a suffi pour l’écroulement d’un monde.

Hugo, Les Misérables

« On essaie de voir si le peu de temps où Mars a eu de l’eau liquide à sa surface a suffi pour que quelque chose se développe ».

Rts.ch

À lire ici : « j’ai fait » ou « j’ai fais » ?

 

Suffit : présent et passé simple


Suffit (avec une terminaison en « t ») est la forme conjuguée de ce verbe à la troisième personne du singulier du présent de l’indicatif et du passé simple. On dit souvent : « ça suffit ! », ce qui correspond au présent de l’indicatif. 

Exemples :

De quelque manière qu’une nation veuille, il suffit qu’elle veuille ; toutes les formes sont bonnes, et sa volonté est toujours la loi suprême.

Sieyès, Qu’est-ce que le tiers état

Le tableau se présente comme une mosaïque d’images, souvent du même personnage, une star du foot par exemple. Il suffit de scanner l’une d’entre elles avec un smartphone pour qu’une vidéo se déclenche, évoquant la meilleure action, un but de légende, un témoignage de coéquipier…

Lesechos.fr

À lire : « j’aurai » ou « j’aurais » ?

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.